Régime paradoxal

hypnose régime

Comment échouer à maigrir? un peu de Thérapie Stratégique

1ère façon d'échouer:

Plus je me pose des interdits, plus je génère en moi du désir. Plus je m'impose des restrictions alimentaires (pour des produits que je désigne dangereux), plus j'alimente la pulsion de transgression. Ici le processus psychologique d'interdiction (proposé par le régime qu'on s'impose) provoque la réaction puissante du corps c'est à dire la faim, l' excitation à la pensée aux aliments et la recherche du plaisir perdu. C'est un peu comme si le barrage d'un fleuve en crue cédait tout à coup et libérait la force des excès et débordements. En d'autres termes, la sélection rigide des aliments en fonction de leur caractères nutritionnels est inopérante. Pacifier le mental et les réactions du corps propose un chemin équilibrant dans sa relation à la nourriture.

2ème façon d'échouer :

L'illusion du succès à court terme. La croyance (vérifiée sur une courte période) que le régime fonctionne maintient et fait perdurer le cycle perdant: perte et reprise de poids. S'en suit une lutte incessante alternant exaltation et dépression. Couper ce cercle vicieux pour adopter d'autres stratégies pertinentes sont des actions mises en place au cabinet d'hypnotherapie.

3ème façon d'échouer :

J'évite les tentations en me coupant de mes sensations. Avez-vous remarqué ces personnes qui s'engagent dans une sorte d'ascèse, d'abstinence pour garder la ligne? Persuadées que minceur rime avec étre plus désirées. En défendant de façon rigide un fragile équilibre, on en vient à les qualifier de froides ou sur la défensive. Cette lutte continuelle produit alors un effet paradoxal, celui d'être peu désirable. Ce lien erroné entre impératif de minceur et renoncement aux sensations agréables amène à l'échec et constitue les prémisses de l'anorexie.

4ème façon d'échouer:

Je n'y arrive pas alors je m'abandonne complètement au plaisir de manger et de boire. Ici c'est la frustration de l'échec qui est compensée par le plaisir total, par une rebellion face au sacrifice alimentaire. Souvent toute activité physique est interrompue en même temps.

5ème façon d'échouer :

Je brûle plus de calories que je n'ingère. Malheureusement c'est oublier les facteurs psychologiques impliqués dans cette tentative de solution, qui peuvent friser avec l'obsession: je m'exténue au sport pour garder la ligne. L'appétit augmente du fait de l'activité, donc je mange plus, donc je dois m'exercer encore plus...me gaver plus pour tenir la cadence...Au final, on s'aperçoit qu'un équilibre sain doit être atteint en dehors de cette stratégie dangereuse.

6ème façon d'échouer :

Vomir pour éliminer le trop mangé. Le syndrome de vomiting à différencier de la boulimie, se transforme rapidement en rituel où plaisir et dégoût s'entremêlent. Il est à noter que passant pour une bonne solution au départ pour la personne, cela se complique quand le corps lui- même se défend en exacerbant ces capacités d'assimilation et de digestion.

7ème façon d'échouer :

La pilule miracle ou comment déléguer son pouvoir de changer soi-même. En plus d'être inefficace, cela renforce inconsidérément la conviction d'être dépourvu de ressources internes. Alors qu'en matière de poids, confiance en soi et en ses capacités, autonomie et sens des responsabilités sont de puissants facteurs d'évolution.

Fort heureusement, les outils d'hypnose et PNL au cabinet de thérapies brèves sont un moyen très efficaces de les restaurer si ce n'est de les amplifier fortement.

Contrôle du plaisir ou plaisir équilibré?

Ainsi, ayant mis en évidence les stratégies qui ne fonctionnent pas, nous sommes plus à même d'envisager les alternatives efficaces. Car comme le précise Watzlawick, un des pères d la thérapie stratégique de Palo Alto, "plus de la même chose (qui ne fonctionne pas) ne rend pas cette chose meilleure mais en augmente les effets délétères".

Je vous pose une nouvelle question:

  1. Quelle serait le comportement qui réussit à maigrir et a stabiliser son poids? Comment vivrait-elle sa relation à la nourriture?
  2. Ou encore comment serait la situation si problème de poids avait miraculeusement disparu?

Il semble qu'il n'y aurait plus de régime pour contrôler l'alimentation ou combattre la tentation. " C'est un rêve" me direz-vous. Nous avons déterminé précédemment l'idée que la solution devait se baser sur la relation de plaisir à la nourriture.

La question centrale apparaît : Comment garder le contrôle si je m'accorde le plaisir de manger tout ce que j'aime?

Eh bien dans les faits, celui qui s'autorise le plaisir qu'il désire a tôt fait de ne plus autant le désirer. Et par conséquent peut y renoncer sans peine ni frustration.

Hypnose maigrir à Hermanville près de Ouistreham

 

hypnose maigrir à Hermanville près de Ouistreham et Caen

Le régime paradoxal

Contrôler la nourriture en se l'autorisant

Aussi le premier principe est de s'autoriser tous les aliments que l'on désire, qui deviendront avec le temps moins attirants. Le risque de perdre le contrôle est encadré par la prescription "uniquement pendant les trois repas". " Mangez tout ce que vous adorez, ce qui vous procure le maximum de plaisir, seulement et uniquement pendant les trois repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner), rien en dehors de ces repas". Ainsi, nous amenons le plaisir au lieu de s'y opposer, et une autorégulation naturelle s'installe plutôt qu'un contrôle forcé et sacrificiel.

Les imaginations agréables

Pour mettre en place cette nouvelle façon de faire, la première étape est un petit exercice de visualisation que je vous aiderai à pratiquer, rendre efficace et à effectuer chaque matin: imaginer les mets les plus plaisants que vous voudriez manger dans la journée, le contexte, les personnes, qui rendront le moment exquis. Ici les tentations habituellement repoussées deviennent un choix volontaire et l'effet transgression est annihilé.

Restreindre sans restriction

En décidant activement ce que vous vous accordez, vous vous libérez de l'obligation de résister à vos instincts de plaisir. Cela représente la bonne voie pour construire un équilibre alimentaire sain. Donc une fois visualisé le plaisir maximum que vous voudriez éprouver dans la journée à travers la consommation de vos aliments préférés, vous passerez à la pratique en ajoutant une autre règle fondamentale: planifier le moment de manger en termes de temps et de lieu. Le respect du 3 fois par jour avec le maximum de plaisir amène des résultats satisfaisants et durables. Le système finit par s'autoréguler naturellement, car dans les excès, le plaisir se transforme en indifférence ou en dégoût. La prescription de tâches que je vous proposerai vous aidera à respecter ce cadre des 3 repas.

Soigner le contexte

Une fois défini le temps, on s'occupera du contexte environnemental et social. Nous abordons ici un aspect le plus souvent négligé dans toutes les approches diététiques, et pour cause, puisqu'on prend compte le versant psychologique de la problématique. Et il a en réalité énormément d'importance. Il faut bien comprendre que perte de poids et équilibre alimentaire dépasse largement la question comptable des calories qui à long terme est inopérante. Le cadre du repas participe à augmenter où diminuer le plaisir gustatif, et aussi bien les personnes, l'endroit, la présentation des aliments, la mastication, d'une façon générale la présence que l'on met dans ce moment, une façon de prendre soin de soi participeront à la réussite de l'objectif. 

Rendre le plaisir sain 

Le fait de rendre sain et équilibré le plaisir de manger n'est pas une utopie, c'est une réalité non seulement possible mais également réalisable. Cette stratégie thérapeutique  obtient des succès validés scientifiquement depuis 20 ans dans les formes graves de boulimie, binge eating ou encore vomiting. Aussi, il sera d'autant plus facilement appliqué dans des problématiques plus simples de gestion de poids et d'alimentation. Les études statistiques du centre de thérapie stratégique d'Arezzo (Italie) et des centres affiliés en Europe, USA, Amérique du sud, qui utilisent cette technique montrent une réussite de 91% dans l'atteinte d'un poids de forme et de sa pérennisation, le plus étonnant étant que , aux dires des sujets eux-mêmes, que ça se réalise sans aucun sacrifice. Au lieu de forcer ou réprimer, le thérapeute encourage et réoriente. En fait, quand la personne voit les résultats concrets qui accompagnent la dégustation de ses mets préférés, il se crée une sorte de cercle vertueux.

hypnose et santé

Devenir beau mais pas seulement mince: prendre soin de soi par le mouvement

La beauté et ses distorsions:

Associer beauté et minceur, s'identifier à la croyance 'plus je suis mince, plus je suis beau/ belle', c'est

1) oublier que la beauté esthétique du corps réside aussi dans la tonicité des muscles et l'harmonie des formes,

2) nourrir les prémisses de l'anorexie. Aussi il apparaît important de trouver une activité physique équilibrée qui s'intégrera dans cette gestion santé, plaisir, beauté.

Quelle activité la plus appropriée pour se maintenir en forme?

Faire de l'exercice n'est pas un acte purement mécanique, cela procure des sensations, des émotions, des pensées, autrement dit c'est quelque chose qui active la globalité de la psychologie de la personne et pas uniquement son appareil moteur. Comme pour le régime où on tient compte des facteurs psychologiques, il va ainsi pour l'activité physique. Et pour durer, être régulier, il doit être agréable et conforme à notre nature, sans quoi la fatigue physique et mentale aura tôt fait de nous décourager. Mais comparées aux difficultés d'atteindre un équilibre alimentaire, celles de l'activité physique sont bien moindres. Par ailleurs, retrouver le plaisir du mouvement (le corps étant fait pour se mouvoir), qui est quelque peu oublié dans nos sociétés sédentaires, émerge rapidement quand on a choisi une activité qui nous plaît. À ce propos, je tiens à insister sur le fait que n'importe quelle exercice physique, quel qu'il soit, pour autant qu'il soit pratiqué avec régularité et plaisir, est salutaire et permet de sentir tôt ou tard en forme. Aussi éviter de le choisir en fonction de critères d'efficacité ou de productivité, mais plutôt en termes de sensations et de plaisir. À cette fin, vous pourrez commencer par expérimenter les activités qui vous attirent le plus, puis choisir celle ou celles qui sont les meilleures pour vous. Ici encore le plaisir devient sain. Le contexte, notamment relationnel, pratiquer en groupe par exemple, aura aussi une importance majeure dans la prise plaisir. Prendre soin de son corps et cultiver la relation à autrui peuvent se marier très bien. On voit bien que la dimension psychologique personnelle entre en jeu ici aussi pour satisfaire un équilibre sain entre exigences, désirs, inclinations et émotions.

Sentir son corps

Reprendre conscience de la respiration, de son rythme, son amplitude, des battements cardiaques, de l'équilibre dans la posture et dans le mouvement, de son centre de gravité, prêter attention aux articulations, aux mouvements des muscles, leur force, leur effort, souffler, se relaxer, récupérer, sont autant de reconnexion à soi et ses besoins. Redévelopper une capacité d'écoute du corps et de ses sensations (comme la faim ou la satiété) sont des atouts puissants pour atteindre les objectifs dont on parle. 'Mens sana in corpore sano'. Équilibrer ses sens et don esprit, équilibrer son corps, équilibrer son poids.